Alexandre Dumas

La San-Felice - Tome III

À la descente du Géant, le chevalier avait rencontré le beccaïo, qui s’était emparé de la tête de Ferrari, lui avait mis une orange dans la bouche, et portait cette tête au bout d’un bâton.

En voyant un homme bien mis, – ce qui était à Naples le signe du libéralisme, – le beccaïo avait eu l’idée de faire baiser au chevalier la tête de Ferrari. Mais, nous l’avons dit, le chevalier n’était pas homme à céder à la crainte. Il avait refusé de donner la sanglante accolade et avait rudement repoussé l’ignoble assassin.

 

Odéon Livre brings French-language literature to an American audience. While many of our featured works have been translated into English, we focus exclusively on texts’ native versions. Plots and characters can indeed be translated, but even the most faithful interpretation will lack the power and beauty of French.

Credits

Odéon Livre by Ethan Safron

 

Special Thanks

The staff and members of the Alliance Française de Chicago for their support and inspiration

JoJo Feinberg for editing the Oui Love Books blurbs

 

Recently viewed